26 juin 2010

le PORTRAIT SUITE (15) LE ROMANTISME :LA RUSSIE ET L'ITALIE

En Russie le portrait est très prisé j'ai trouvé deux peintres ,en Italie se rattachant à la période romantique j'en ai trouvé un.




"Arsenia Syna" 1818 magnifique portrait d'enfant par Arseny Vasily Tropinin (1776-1857) ce peintre est issu d'une famille de serfs et devient apprenti pâtissier à St Petersbourg en 1790 il rentre à l'académie des arts en 1893 , est élève du portraitiste  Chtchoukine. Tout en continuant à exercer son métier de pâtissier il commence à être reconnu comme artiste peintre au style pictural très libre et très habile dans l'utilisation de la couleur.
A Moscou de 1813 à 1818 il fait le portrait de nombreuses personnalités et il acquiert une certaine popularité, il est libéré du servage en 1823 et devient membre de l'académie des Arts en 1824.




"Un cocher et son fouet" en 1820 par Tropinin.




"Madame Sapoznikova" 1826 par Tropinin.




"Etude d'une tête de femme pour les derniers jours de Pompéi" 1833 par le peintre Karl Brullov (1799-1852 à Rome) portraitiste et peintre de genre il remporte une médaille d'or à l'académie des Arts pour son tableau "apparition des trois anges à Abraham" en 1821, il parcourt l'Europe avec son frère et s'installe à Rome où il est reçu par la haute société russe de cette ville; il fut l'un des portraitistes le plus connu de son époque en Europe, il fut aussi très doué comme aquarelliste.
Son oeuvre majeure a été exécutée à Rome " les derniers jours de Pompéi" celle-ci contribua à sa renommée, il revint pour un temps en Russie  de 1836 à 1849 où il développa ses talents de portraitistes dans un style  néoclassico-romantique.




"le portrait de Tolstoï jeune" 1836 de Brullov.




" La princesse Samoïlova et sa fille adoptive" avant 1842 par Brullov.




"Portrait d'une famille" 1807 par le peintre italien  Francesco Hayez (1791-1882) portraitiste et peintre de scènes historiques et allégoriques, il fréquenta plusieurs académies notamment celles de Venise et Rome, il est appelé à Naples par Joachim Murat afin d'exécuter une oeuvre dont le sujet est Ulysse.
En 1830 on le trouve à Milan jusqu'en 1850 où il devient directeur de l'académie de Bréra, on lui trouve une tendance à  choisir des sujets à tendance érotique ( nus et odalisques), beaucoup de ses oeuvres n'étant ni signées ni datées on aura beaucoup de difficultés à authentifier ses oeuvres.




"Carolina Zucci" 1826 de Hayez.




"Don Giulio Vigoni" 1830 par Hayez.


Voilà j'ai fini avec la période romantique, je pense aborder le "préraphaëlisme" dans mon prochain sujet, mouvement très particulier puisqu'il s'agit de l'Angleterre principalement.

1 commentaire:

  1. C'est toujours un plaisir de parcourir ton blog. Amicalement. Nath

    RépondreSupprimer